Accéder au contenu principal

Articles

Parce que c'est vous qui le dites !

Parce que c'est vous qui le dites !
Articles récents

Comment choisir son magnétiseur ?

Le plus simple, c’est de se fier au bouche-à-oreille, (un parent, un ami ou une connaissance qui recommande un praticien à son prochain) c’est un bon indice pour déterminer les qualités de votre magnétiseur, et un bon gage de qualité. 
Cependant aujourd'hui, tout se digitalise. Les méthodes de recherche de la part des consultants se modifient. Ils passent désormais par internet pour se renseigner. Toutefois, comme dans toutes les professions, il existe des personnes plus ou moins fiables. Pour éviter toute déception, il y a plusieurs indices :
Tout d’abord, ne faites pas confiance à ceux qui font des promesses irréalisables. Par exemple, le magnétisme n’aura pas de résultat sur certaines maladies, comme la sclérose en plaque, le cancer, le sida. Toutefois des séances peuvent malgré tout constituer un bon accompagnement dans votre processus de soin, mais en aucun cas le magnétisme ne pourra les guérir 
L’autre indice à prendre en compte c’est vous. Faites-vous confian…

Se libérer de la pression du temps !

Le temps serait-il devenu le nouveau Graal de notre époque, denrée rare, et monnayable ? Comment nous libérer de son emprise, décélérer et revenir à l’essentiel ? Enquête...« Le temps s’emballe, et s’écoule à mille à l’heure. Prenons le temps qu’il faut, tout se ralentit, on commence à souffler » chante Tal, figure emblématique d’une nouvelle génération affairée. « Entrons dans la boucle du temps », propose Kevin Finel, praticien en hypnose lors d’un concert singulier de Geoffrey Secco, un saxophoniste de pop-électro-jazz à consonance chamanique, nous invitant à un voyage collectif « temporel » sous hypnose. Le temps serait-il devenu le nouveau graal de notre époque, denrée rare, et monnayable. Le temps nous manque, nous échappe, nous courrons après, tel le lièvre d’Alice au Pays des Merveilles. Pourquoi en sommes-nous devenus prisonnier ? Comment nous libérer de son emprise, décélérer et revenir à l’essentiel ?

INRESS

Catherine Maillard - Auteur

Lire la suite : https://ww…

Dopez votre cerveau

Par Jean-François Astier, avec la rédaction - le 16 février 2016
Il est tout à fait possible, avec un peu de vigilance, d’avancer en âge sereinement, en gardant toute sa tête ! Mais cela ne se décrète pas quand apparaissent les premiers symptômes d’Alzheimer, Parkinson, ou autres.

Le cerveau lui aussi s’entretient et peut même ainsi se régénérer.

Lire la suite sur Plantes & santé

Prenez soin de vous

Magnétiseur Marseille

Levothyrox : les dessous d'un scandale

Bonjour à tous,

Jusqu’à présent, nous ne nous sommes pas exprimés sur le scandale du Levothyrox de cet été, et vous avez un certain nombre à vous en étonner. Mais pour dire quoi, au juste, nous sommes nous demandé ? Pour réclamer, comme beaucoup d'autres, le retour du « bon vieux Levothyrox » ancienne formule ?

Ça ne nous paraissaitpas être le rôle d’Alternative Santé, une revue de santé alternativequi dénonce de longue date la prescription excessive de ce médicament et propose des réponses naturelles pour éviter la situation captive dans laquelle se retrouvent précisément aujourd'hui des millions de patients.

Mais maintenant que des informations plus précises arrivent enfin sur les dessous de cette affaire,  il nous paraissait important de soutenir les victimes du Levothyrox et de revenir sur cet épisode estival assez symptomatique des défaillances de nos systèmes d’alerte et de nos agences de santé.

Lire la suite ici

Prenez soin de vous.

Magnétiseur Marseille.

Corticoïdes : dangereux même en cures courtes

la rédaction  rédigé le 24 mai 2017 à 14h40 Article paru dans le journal nº 47 

Il est encore fréquent de prescrire cette classe d’anti-inflammatoires par voie orale pendant quelques jours, notamment à l’occasion d’une infection ORL, d’une allergie sévère ou d’une pathologie rachidienne douloureuse. Cette croyance vient d’être sérieusement mise à mal suite à la publication des résultats d’une étude menée pendant trois ans sur 1,5 million d’adultes américains de moins de 64 ans : en effet, dans le mois qui a suivi cette prescription, le nombre de septicémies, de phlébites compliquées ou non d’embolies et de fractures osseuses augmente significativement en comparaison avec leurs incidences dans la population qui n’a pas reçu ce genre de traitements.